StyleManger

Rencontre avec Sophie Tabet, chef généreuse et déterminée

D'origine libanaise, Sophie Tabet a grandi à Montréal. En parallèle de ses études en design, elle travaille dans des cafés ou petits restaurants et se passionne pour ce milieu. C'est en cachette qu'elle décide de s'inscrire en école hôtelière. À peine parle-t-elle de ce changement à ses parents que son père lui annonce : « La cuisine, OK, mais dans ce cas, tu pars en France ». C'est ainsi que Sophie Tabet part se former à l'Institut Paul Bocuse puis suit des stages en France et en Italie auprès de chefs réputés. Elle y rencontre celui qui deviendra son mari, Marco Marangi, sommelier. À la fin de ses études, elle trouve rapidement un emploi dans le sud de la France et passe directement de stagiaire à chef de cuisine ! Un gros défi qu'elle relève avec brio, à tel point qu'un restaurant parisien viendra la chercher pour lui proposer un poste. 


L'aventure libanaise 

Après quelques temps, le frère de Sophie Tabet, installé à Londres, lui parle d'une nouvelle tendance : de nombreux chefs reconnus ouvrent leur restaurant à Beyrouth. Il lui propose de saisir l'occasion. Elle hésite, mais il prend les choses en mains, trouve un emplacement et s'investit dans le projet. Le conjoint de Sophie décide de la suivre. Ils resteront trois ans au Liban et feront de leur restaurant Chez Sophie, un incontournable. 


Le retour à Montréal 

Le souvenir de Montréal trotte toujours dans la tête de Sophie. Avec son mari, ils décident d’y partir en vacances pour voir s'ils s'y sentent bien. Au bout d'une semaine, c'est décidé, c'est là qu'ils poseront leurs valises et lanceront leur nouveau projet. Ils savent que c'est à Griffintown que tout va se jouer et la chance leur sourit : ils ne visitent qu'un seul local, celui du restaurant actuel ! En 2014, le Chez Sophie de Montréal voit le jour. 


La cuisine de Sophie 

Elle la définit comme gourmande, généreuse, avec des sauces mais beaucoup de finesse. Sophie aime chercher des mélanges de saveurs originaux. Elle mène une véritable réflexion sur les portions : il est hors de question qu'en sortant du restaurant un client ait faim, ou qu'il ait -au contraire- trop mangé. Sophie Tabet analyse chaque commande et ajuste les quantités au besoin. Un travail minutieux avec pour seul objectif de satisfaire le client.
Un menu dégustation comprenant un large choix de plats est proposé. Ici, pas de formule unique, rien n'est imposé. 


Ce qu'elle aime travailler 

Des mélanges surprenants de terre/mer (tel son carpaccio de veau, sauce au thon, condiment aux herbes), les herbes ou les champignons. Les légumes ne sont pas son fort et pour cela, on les retrouve souvent sous forme de mousseline ou d’émulsion dans ses plats (mousseline de carottes parfumée au gingembre et lait de coco, mousseline de chou-fleur...). 


La carte des vins 

Élaborée par Marco Marangi, expert sommelier et époux de Sophie Tabet, la carte des vins d'importation privée fait la part belle aux crus italiens et français. Les petites pépites côtoient les grands crus; les amateurs pourront se faire plaisir quel que soit leur budget. Parmi les clients fidèles, certains auraient sollicité les conseils de M. Marangi pour élaborer leur cave personnelle ! 


Le restaurant 

Beaucoup de choses ont changé depuis l'ouverture du restaurant. Si les murs sont neutres, les meubles et la décoration ont été pensés avec soin. Des tables dessinées par son mari au tableau accroché proche de l'entrée, Sophie Tabet agrémente son restaurant d'une touche nouvelle à chaque saison. 


Ses coups de coeur 

Le restaurant Damas, « un des seuls restaurants de cuisine syrienne qui arrive à transmettre la diversité et la richesse de cette cuisine », le Bouillon Bilk ou encore Grinder, situé à quelques pas. 


Restaurant Chez Sophie

1974, rue Notre-Dame Ouest

Montréal


Photos : Marc-Olivier Bécotte