StyleCook

Librairie Gourmande et Conservatoire Culinaire : les projets d'Anne Fortin

Des relations publiques à l’écriture de livres de cuisine, Anne Fortin est une passionnée qui mène de front de nombreux projets. Immersion dans l’univers gourmand de cette libraire pas comme les autres. 

 

La Librairie Gourmande

En 2004, de nouvelles boutiques ouvrent au marché Jean Talon afin de diversifier les activités des commerces présents et d’attirer de nouveaux visiteurs. C’est donc dans ce lieu incontournable de Montréal qu’Anne Fortin décide d’ouvrir la Librairie Gourmande. Véritable passionnée forte d’une solide expérience en relations publiques et publicité, Anne Fortin mène son projet d’une main de maître : au fil des ans, elle réussit à faire de ce petit espace un incontournable pour les gourmets et les gourmands, avec une offre d’une richesse rarement égalée. Car si la Librairie Gourmande est une caverne d’Ali Baba pour les amateurs qui aiment cuisiner, elle l’est tout autant pour les professionnels de la restauration qui recherchent des ouvrages rares ou non disponibles ailleurs au Québec.

 

Les prémices d’un Conservatoire Culinaire

À force de discussions avec chefs et gastronomes, Anne Fortin réalise que tous possèdent de nombreux ouvrages qui dorment sur des étagères, souvent hérités de parents ou grands-parents. Témoignages d’une époque révolue, d’une cuisine traditionnelle qui n’est plus guère populaire, ces livres font pourtant partie de l’identité culinaire du Québec. En 2007, elle décide donc de mettre à disposition des curieux des ouvrages d’occasion et se lance dans la création du premier Conservatoire Culinaire du Québec dans un petit local situé rue de Castelnau. Mais dans une période difficile économiquement, Anne se voit contrainte de fermer les portes du Conservatoire. Une page se tourne sur ce projet qui lui tenait tant à cœur.

Loin de baisser les bras, Anne Fortin défend son projet à chaque occasion, à chaque rencontre qui lui semble opportune. Si celui-ci interpelle, les besoins matériels qu’un tel lieu nécessite sont un obstacle difficile à franchir.

 

Le nouveau Conservatoire Culinaire du Québec

Puis un jour, elle rencontre Mario Bilodeau, directeur de l’École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal, qui lui dit avoir un local disponible au sein de l’école. Quel meilleur endroit pour exposer des ouvrages témoignant du passé culinaire du Québec qu’un établissement hôtelier formant la relève ? La décision est prise et le 13 octobre 2016, le nouveau Conservatoire Culinaire du Québec voit le jour.

 

Un contenu exceptionnel

Anne Fortin possédait déjà une belle collection d’ouvrages, mais à l’annonce de l’ouverture du Conservatoire, de nombreuses personnes, grands noms de la gastronomie ou anonymes, sont venues enrichir encore davantage ce lieu unique. C’est une collection majeure qui inclut des écrits allant du XIXème siècle à 1990 ou encore des menus datant des années 50 signés par les grands chefs de l’époque… Plus de 1000 ouvrages retraçant 150 ans d’histoire culinaire du Québec sont en consultation à l’École des métiers de la restauration et du tourisme.

Pour l’avenir, des projets de numérisation de certains ouvrages sont prévus, afin d’offrir au Conservatoire un rayonnement international.

 


École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal
1822, boulevard de Maisonneuve Ouest
Montréal