Événement

Le récital gastronomique du restaurant Le Hatley

C’est en 2016 que le sous-chef Joris Larigaldie (actuellement chef exécutif du restaurant Le Riverain) propose à Francis Wolfchef exécutif adjoint du restaurant Le Hatley et à l’équipe du Manoir Hovey de mettre en place un souper musical.

 

La genèse du projet

« L’idée est née lors d’un concert de musique classique en Allemagne. Ce qui m’a d’abord sauté aux yeux, c’est l’organisation des professionnels que je voyais devant moi. Au-delà de la musique, je reconnaissais des stations distinctes avec des buts différents et réfléchis. En cuisine nous avons des garde-manger, des rôtisseurs, des légumiers, des sauciers, des pâtissiers… Comme il y a en musique classique des vents, des percussions, des instruments à cordes… Et dans chaque section, comme en cuisine il y a une hiérarchie. Un chef de partie en équivalence avec un premier violon etc. Au-dessus, un chef de cuisine qui donne le rythme et qui s’assure de la note juste, le chef d’orchestre. » explique Joris Larigaldie.

 

Alors, il se renseigne, écoute, goûte et organise près de 150 ingrédients selon leurs saveurs du « plus aigu au plus grave » sur une partition musicale, notamment d'après une logique de composition chimique.

De là, il traduit des partitions en ingrédients et obtient des accords intéressants. Puis il va plus loin en analysant les rythmes et les instruments, il travaille les textures (terme également utilisé en musique). Une note longue sera associée à un mets proposant une certaine longueur en bouche par exemple.

 

Les résultats sont concluants et l’équipe du Manoir Hovey le soutient dans sa démarche. La décision est prise; un récital gastronomique sera organisé au restaurant, en présence de musiciens de l’Orchestre Symphonique de Montréal. Cette soirée hors du commun a eu lieu au printemps 2016, sur des airs de Schubert et de Mozart.

D’autres projets de ce type trottent dans la tête de ce jeune chef plein de talent qui conclut avec le sourire par : « Et puis, ce n'est pas de ma faute si on cuisine avec des pianos ! ».


Découvrir la critique gastronomique du restaurant Le Hatley

Découvrir la critique gastronomique du restaurant Le Riverain.