Événement

La Grande Table aux Jardins de Métis

L'identité culinaire du Québec au cœur des débats.

Du 16 au 18 septembre se tiendra aux Jardins de Métis (Grand-Métis, Qc) la grande première d’un festival dédié à l’identité culinaire québécoise inspirée par le patrimoine local. Cet événement rassemblera des spécialistes du milieu de l’alimentation et de la gastronomie qui viendront témoigner et partager leur expertise.

Agriculteurs, producteurs, restaurateurs et chefs cuisiniers seront présents pour défendre la richesse et la diversité de l’identité culinaire du Québec.

 

 

Pour l’occasion, nous nous sommes entretenus avec les chefs Guillaume Cantin et Pierre-Olivier Ferry.


G & M : Comment vous est venue l’idée de créer cet événement ?


« Depuis longtemps, différents acteurs du milieu de l’alimentaire et de la gastronomie nous témoignaient leur volonté de faire un événement pour valoriser la cuisine patrimoniale. Alors, au lieu de faire plusieurs petites actions, on a décidé de s’unir pour créer un grand événement, avec des intervenants de tous les horizons.

L’idée n’est pas de faire juste un festival ; on veut que les gens prennent du plaisir mais aussi qu’ils apprennent des choses. On veut leur faire découvrir plus que des bons produits, les sensibiliser, mettre en lumière l’identité culinaire du Québec ».

 

G & M : Que manque-t-il aujourd’hui pour que l’identité culinaire du Québec soit davantage reconnue ?


« Les gens ne connaissent pas l’identité de notre cuisine, même les Québécois ont souvent une mauvaise image de cette cuisine. La reconnaissance de cette identité est primordiale pour aider les producteurs à améliorer leur production et se développer. Pour y arriver, il faut comprendre que cette identité vient d’un passé lointain. Il n’y a pas qu’une cuisine dans la cuisine du Québec, il y a plusieurs influences et c’est ça qu’on a voulu transmettre. Les chefs se sont toujours influencés entre eux, les cuisines française, anglaise et des Premières Nations associées donnent quelque chose d’unique.

Afin de valoriser cette cuisine, il faut que les gens en prennent conscience, qu’ils soient fiers de sa diversité. Quand ce sera le cas, on en parlera plus facilement ».

 

G & M : de nombreuses activités sont prévues, même pour les enfants. Comment cherchez-vous à les sensibiliser ?


« Il faut que les enfants réalisent que bien manger est important. Il faut s’adapter à eux : il y aura des films qui traitent de la cuisine, le sous-marin Exploramer qui leur permettra de prendre conscience de ce qui nous entoure, de la richesse des espèces et de toute la diversité du Saint-Laurent. De nombreuses activités sensorielles seront aussi proposées afin de jouer et stimuler tous les sens ».

 

G & M : un message clé à faire passer pour terminer ?


« Le Bas Saint-Laurent et la Gaspésie souffrent d’une image de régions peu développées, il faut que les gens prennent conscience que c’est en fait une force ; nos terres sont saines et l’écosystème plus préservé. Il faut voir le côté positif, devenir fier de ce que nous avons pour le préserver et le valoriser.

Cet événement s’appelle La Grande Table car c’est un rassemblement, un lieu de partage, de plaisir où l’on peut apprendre quelque chose, quel que soient nos connaissances ».

 

 

Au programme du festival :

 

Conférences et classes de maître : tendances, innovations et démonstrations culinaires

Marché des producteurs du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie

Concours de chefs : une compétition originale qui opposera cinq chefs dont le défi sera de cuisiner des produits locaux peu utilisés en cuisine (algues, produits de la forêt…).

Banquet des origines : ce repas abordera trois influences culinaires qui ont forgé l’identité de la gastronomie du Québec : la cuisine des Premières Nations, la cuisine française et la cuisine anglaise.

Grande table ronde : débat sur l’identité culinaire du Québec en présence de panélistes

 

Plus d’informations sur le site de La Grande Table




© Jean-François Hétu