MangerStyle

Jonathan Rassi, le chef qui fait Les 400 Coups

Jonathan Rassi, chef voyageur, artiste à la vie comme à la scène, nous parle de son parcours exceptionnel.

De son père psychologue devenu restaurateur, Jonathan Rassi a attrapé la piqure pour la cuisine. Ses premiers postes en salle (serveur ou busboy) l’ont familiarisé encore davantage avec le mode de fonctionnement des restaurants découvert tout jeune, alors qu’il passait déjà une grande partie de son temps en cuisine à observer les gestes et techniques. Et puis un jour, alors qu’un cuisinier du restaurant où Jonathan travaille ne se présente pas à l’heure prévue, ce dernier propose de le remplacer. Il passe en coulisses et ne s’arrêtera plus, dès lors, de cuisiner.

Pourtant, il se dirige vers des études de sociologie avant de faire marche arrière pour intégrer l'Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec (ITHQ).

 

Par la suite, Jonathan effectue un stage de plusieurs mois en France aux Baux de Provence au restaurant L'Oustau de Baumaniere (3 toques).

De retour à Montréal, Jonathan passe par les cuisines du Kitchen Galerie poisson, de Park ou du Quartier Général avant de s’envoler pour la Californie où il travaille entre autres au restaurant At Meadwood dans la Napa Valley. Le chef dudit restaurant devient un vrai mentor avec une philosophie de vie et une façon de travailler qui touchent énormément Jonathan : « Aujourd'hui encore, on retrouve sa trace dans ma cuisine, avec le locavorisme notamment ».

Nouveau retour à Montréal pour notre chef qui intègre en février 2016 les cuisines du restaurant Les 400 Coups et prend ainsi la relève du chef Guillaume Cantin.


Les 400 Coups : philosophie et parti pris

Depuis son arrivée au restaurant, le chef Rassi en a modifié la formule : désormais, on trouve à la carte davantage de plats à partager, des petites portions conviviales rendant le lieu accessible au plus grand nombre.

« Aux 400 Coups, c'est le Québec avant tout : on n’utilise pas d'huile d'olive ou de citron, on fait beaucoup de conserves pour l'hiver afin d’essayer d’être le plus locavore possible et on change toujours notre menu en fonction des disponibilités ».

L’accent est mis sur les producteurs parmi lesquels M. Legault et ses fameuses fraises, la ferme Massika pour les pommes de terre ou encore les Aliments Massawippi pour leur miso 100% Québec.

Même les assiettes viennent du Québec : Jonathan Rassi a la poterie en hobby et a installé un atelier chez lui dans lequel il réalise la vaisselle du restaurant. Un véritable artiste polyvalent !

 

Où le trouver quand il n’est pas en cuisine ?

Au H4C, chez Hoogan et Beaufort, au Candide, au Bouillon Bilk ou encore Chez Boss et Fils