Drink

Dossier spécial Porto : histoire et origines

Le Porto, produit au Portugal dans la région du Douro, est probablement le vin fortifié le plus célèbre au monde. Pourtant, peu nombreux sont ceux qui connaissent vraiment son histoire et son élaboration. 
Cette semaine, nous accordons une attention toute particulière à ce célèbre inconnu. 

Histoire du porto
Le porto tire son nom de la ville éponyme située sur la côte atlantique du Portugal, là où le Douro se jette dans l'océan. Pourtant, la zone de production du porto se situe davantage dans les terres, souvent sur des coteaux abruptes offrant des paysages magnifiques mais pas toujours faciles d'accès. Les caves de vieillissement, situées autour de la ville de Porto sont en revanche facilement accessibles et accueillent les visiteurs. 
C'est aux Britanniques que l'on doit le porto ; au XVIIème siècle, alors que le premier ministre français décide de freiner les importations en provenance de l’Angleterre, le roi d'Angleterre réplique en augmentant les droits de douane sur les vins français, avant d'en interdire purement et simplement l’importation. Les négociants anglais s'orientent donc vers la production portugaise (qui elle remonte à plus de 2000 ans)

Afin de permettre au vin de supporter le voyage en mer, les négociants décident d'y ajouter un peu d'eau-de-vie, ce qui permet d'en limiter l'altération; ainsi naît le porto !

Cépages
Majoritairement locaux, les cépages pouvant entrer dans l'élaboration des vins de porto sont peu connus du grand public.  Six d'entre eux sont les plus fréquemment utilisés : le touriga nacional, le tinta roriz, le tinta barroca, le tinta cao, le tinta amarela et le tinta francesca.