Manger

Cabane à sucre Chez Dany

Comme à la maison, façon tradition

À mi-chemin entre Montréal et Québec, impossible de manquer les grosses lettres rouges qui ornent cette façade de Trois-Rivières. D’entrée, elles plantent le décor : vous êtes chez Dany, mais aussi un peu chez vous.
Dany, c’est Dany Néron, un des meilleurs ambassadeurs de sa région. Dans cette cabane rustique, comme hors du temps, on cultive avec passion l’hospitalité et la tradition. 

En plus de 20 ans qu’elle existe, l’accueil a toujours été l’une de ses priorités. Le décor, pittoresque et champêtre, est à l’unisson. L’ambiance se charge de faire le reste dans cette maison ouverte à l’année. Il n’est pas rare d’y voir surgir un accordéoniste, un violoniste et un chanteur pour faire danser les couteaux et les fourchettes et augmenter le volume de la tradition, en particulier durant le fameux « temps des sucres » qui marque l’arrivée du printemps. Avec, bien sûr, tout ce qu’il faut de mets traditionnels pour se remplir la panse.

UN MENU HAUTEMENT RÉCONFORTANT
Chez Dany, les assiettes font dans le classique et le réconfortant. Vous ferez connaissance avec les fèves au lard, le jambon fumé à l’érable ou encore les incontournables oreilles de crisse (croustilles de lard frites et salées)… Sans oublier, une fois le repas terminé, la dégustation de la proverbiale tire d’érable, quelle que soit la saison. Et si le sirop découlant de cet arbre est un mystère pour vous, il ne le sera plus une fois passé dans ce condensé d’histoire locale, où l’on vous dira tout sur sa fabrication. 

Dernière chose : si vous jetez un oeil au menu, vous constaterez que ce dernier est proposé en huit langues. L’art de recevoir, c’est aussi ça.